Groupes locaux

Groupes locaux

Les groupes locaux sont composés au minimum de trois membres (voir Art.7 des statuts)

L’action des groupes locaux peut consister en les activités suivantes :

  • participation aux actions urgentes
  • participation aux campagnes et au lobbying
  • travail de cas
  • monitoring
  • entretien des réseaux locaux
  • formation sur les droits humains
  • recherche de fonds

Participation aux actions urgentes

Le groupe local peut dans son ensemble participer aux actions urgentes, faire signer et envoyer des lettres de protestation (et par la même occasion collecter des fonds).

Participation à des campagnes et au lobbying

Le groupe peut s’engager activement dans les campagnes de FIAN International ou de FIAN Suisse. Il fait connaitre l’enjeu dans la région, attire l’attention de la presse, fait du lobbying auprès des responsables politiques de la région ou organise des actions publiques grâce à la mobilisation de son réseau.

Le travail de lobbying sur des thèmes tel que le protocole facultatif au pacte relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, les codes de conduite pour des entreprises transnationales et les rapports parallèles concernant le pacte relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, nécessite des connaissances et de l’expérience. Normalement ce travail est fait par le comité national mais celui-ci peut demander à des groupes locaux d’y collaborer.

Suivi de cas

Le groupe local peut soutenir des victimes dans un cas avéré de violation du droit à l’alimentation. Sur la durée, il suit les développements du cas et avise les personnes concernées.

Entretien d’un réseau local

Le groupe peut par exemple entretenir, grâce à une liste de diffusion, un réseau local d’intéressés extérieurs à FIAN qui pourrait s’engager dans la :

  • diffusion des actions urgentes
  • diffusion d’informations sur FIAN, les thèmes et évènements actuels
  • organisation d’actions publiques dans le cadre des campagnes
  • publicité pour attirer de nouveaux membres et groupes régionaux
  • recherche de fonds

Formation sur les droits humains et travail public

  • encourager la prise de conscience sur le droit à l’alimentation auprès du public, notamment en parlant de l’action de FIAN
  • publier des thèmes dans la presse régionale surtout dans le contexte des actions locales (pour ensuite utiliser ce genre d’articles dans le travail de campagne et de cas)
  • proposer des évènements informatifs, des expositions, des visites d’écoles, etc.
  • formation des membres du groupe (connaissances de fond, méthodes, identification des cas de violation du droit à l’alimentation, etc.)
  • Auto-formation grâce à la participation aux actions urgentes, aux campagnes, au lobbying et aux études de cas.

Recherche de fonds

Une section nationale a besoin de moyens financiers afin de pouvoir opérer efficacement. Une des tâches principale des groupes locaux est de faire de la recherche de fonds à travers les relations personnelles. La recherche de fonds et le travail public peuvent être très bien combinés.

Pour un regard informatif sur l’activité des groupes locaux, voir la page pertinente dans le site web de FIAN Allemagne.